DR JACQUES OHANA

Comprendre la Blépharoplastie

La blépharoplastie par le Docteur Jacques Ohana

Comprendre la Blépharoplastie

Au fur et à mesure du temps  qui passe, nos paupières subissent des changements indésirables rendant le regard plus fatigué ou plus  âgé. De nombreux facteurs comme l’hérédité ou les dommages solaires  peuvent accélérer ces changements.

La chirurgie des paupières, ou blépharoplastie, a connu ces dernières années de grands progrès. Les paupières supérieures ou inférieures peuvent être uniquement concernées et parfois les quatre à la fois. La chirurgie esthétique des paupières  peut être réalisée de façon isolée ou être associée à une autre intervention ; lifting frontal, Lifting temporal , lifting cervico-facial,  peeling. Ces actes peuvent être effectués au cours de la même intervention ou lors d’une deuxième intervention.

Il s’agit de corriger les signes de vieillissement des paupières, de remplacer  l’aspect fatigué du regard par une apparence  plus reposée et détendue en supprimant les dis grâces le plus souvent en cause.

  • Paupières supérieures lourdes et tombantes avec excès de peau formant un repli plus ou moins marqué
  • Paupières infèrieures affaissées et flétries  avec petites rides horizontales consécutives à la distension cutanée.
  • Hernies de graisse responsables de « poche » au niveau des paupières « bouffies ».

L’intervention vise à corriger ces disgrâces de façon durable,  en supprimant les excès fissulaires ainsi que les hernies graisseuses (poches sous les yeux). Elle est pratiquée aussi bien chez la femme que chez l’homme et couramment effectuée dès la quarantaine, parfois plus précocément  lorsque les disgrâces sont héréditaires comme des poches graisseuses.

D’autres altérations peuvent être présentes chez le même patient  affaissement du front  chute des sourcils, rides du lion (entre les sourcils) « rides de la patte d’oie » au coin des yeux « cernes » .

Petites imperfections de la surface de la peau cicatrices tâches….

Leur traitement  nécessite des procédés complémentaires et différents qui peuvent  être réalisés en même temps que la blépharoplastie.

Parcours suivi avant et après l’intervention.

Avant l’intervention

Un interrogatoire complet suivi d’un examen  des yeux et des paupières aura été réalisé par le chirurgien à la recherche d’anomalies pouvant  compliquer ou contre-indiquer l’intervention.

Un examen ophtalmologique serait  fréquemment demandé en complément afin de dépister  une éventuelle pathologie oculaire .

Un bilan pré-opératoire est réalisé conformément  aux prescriptions du médecin anesthésiste.

Les différents types d’anesthésie

Anesthésie locale pure : un produit analgésique est injecté localement afin d’assurer l’insensibilité des paupières.

Anesthésie générale classique

Le choix entre ces différentes techniques est décidé par le patient, le chirurgien et l’anesthésiste.

En fonction du type d’anesthésie on peut vous demander de rester à jeun 6 heures avant l’intervention.

Modalités d’hospitalisation

L’intervention  peut se pratiquer en ambulatoire , c’est-à-dire avec une sortie le jour même et après quelques heures de surveillance.

Dans certains cas une courte hospitalisation est préférable, l’entrée s’effectue le matin ou la veille.

La sortie est autorisée dès le lendemain.

L’intervention

Chaque chirurgien adapte une technique qui lui est propre et qu’il adapte à chaque cas pour obtenir les meilleurs résultats.

Il existe cependant  des principes de base communs.

Incisions cutanées (paupières supérieirures) elles sont situées dans le pli palpébral (muscle ‘artère,ligaments) entre la partie mobile et la partie fixe de la paupière.

Paupières inférieures :

L’incision est placée 1 à2 mm sous les cils. Elle peut se prolonger légèrement en dehors s’il existe un grand excédent cutané.

  • Le tracé de ces incisions correspond à l’emplacement des futures cicatrices qui se sont complètement dissimulées dans les plis naturels.
  • Pour les paupières inférieures en cas de » poches » isolées (sans excès de peau à enlever on réalise  une blépharoplastie par voie trans-conjonctivite .Les incisions sont à l’intérieure des paupières, elles ne laissent aucune cicatrice visible sur la peau. T
  • Les résections tissulaires.
  • A partir de ces incisions les hernies graisseuses inesthétiques sont rejetées .
  • L’excédent de muscle et de peau relâché sont réséqués (résection :ablation d’une partie d’un organe en conservant les parties saines et en rétablissant s’il y a lieu leur continuité). A ce stade de nombreux raffinements techniques peuvent être apportés
  • pour s’adapter à chaque cas en fonction des habitudes du chirurgien.
  • Les sutures : elles sont réalisées avec des fils très fins, habituellement non résorbables. L’intervention dure en moyenne 1 heure.

Les suites opératoires

On ne peut pas vraiment parler de douleur, on peut ressentir une sensation de tension de paupières, une légère irritation des yeux et une gêne visuelle. Au début il faut se reposer et éviter tout effort violent. Les suites opératoires sont surtout marquées par l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’ecchymoses (bleus) dont l’importance et la durée sont très variables d’un individu à l’autre.

On remarque parfois durant les premiers jours une incapacité de fermer totalement les paupières ou un léger décollement de l’angle externe de l’œil qui ne s’applique plus parfaitement sur le globe.Il ne faut pas s’inquiéter , ces signes régressent très vite avec ou sans traitement.

Les fils sont retirés au 5ème jour après l’opération, les stigmates de l’opération vont s’atténuer progressivement permettant le retour à une vie socio-professionnelle normale entre le 8ème et le 20ème jour. selon l’importance des suites. Les cicatrices peuvent restées un peu rosées durant les premières semaines mais leur maquillage est rapidement autorisé habituellement dès le 7ème jour) Une légère induration des zone décollées peut persister quelques mois, mais elle reste discrète.

Pas de commentaire

Poster un commentaire