DR JACQUES OHANA

LIPOSCULPTURE ET VASER LIPO

L’apport des ultra-sons internes associés à la Lipoaspiration : La technique du Vaser-Lipo

LIPOSCULPTURE ET VASER LIPO

L’apport des ultra-sons internes associés à la Lipoaspiration : La technique du Vaser-Lipo

Introduction

L’intervention de chirurgie esthétique la plus pratiquée au monde est aujourd’hui la liposuccion, inventée par un chirurgien français, le Professeur Yves-Gérard Illouz, en 1977.

Le Docteur Jacques Ohana a été l’un de ses premiers élèves. Il a pratiqué très tôt cette intervention, formé par le Professeur Illouz, devenu son collègue et ami. Il a également collaboré étroitement à la rédaction de son premier livre qui est la référence de cette intervention.

La liposuccion ou lipoaspiration, technique révolutionnaire, apportait en effet une solution élégante et efficace pour la correction des amas graisseux localisés au niveau du corps. Elle est venue remplacer d’autres anciennes techniques, lourdes, aux cicatrices importantes et aux complications fréquentes.
Elle a depuis fait d’importants progrès. L’utilisation de canules plus fines, la lipo-aspiration superficielle, l’infiltration préalable de la graisse en furent les premières.

Différentes autres technologies ont été proposées pour améliorer les résultats, simplifier les suites opératoires et limiter les inconvénients initiaux de cette intervention. Le laser et la radiofréquence ont été à l’origine de nombreuses machines qui visaient cet objectif. A ce jour, les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances.

Par contre l’utilisation des ultra-sons par voie interne proposée par Michele Zocchi dans les années 90 a suscité un vif intérêt dans ce sens. Le Docteur Jacques Ohana a utilisé dans sa Clinique Élysées Montaigne à Paris le premier appareil en France commercialisé par Smei et fabriqué en Italie .Il en a très tôt apprécié les avantages et a fait de cette technique un usage quotidien.

Actuellement, des appareils basés sur le même principe viennent de paraître. Ils ont l’avantage d’être plus simples à manier, plus modulables, plus sécurisés, tout en conservant les avantages de cette technique.

On parle ainsi de Lipoaspiration Assistée aux Ultrasons ou UAL (Ultrasound Assited Liposuction), intervention qui rencontre actuellement aux Etats-Unis et dans de nombreux pays un très grand succès, et devenue l’une des techniques de lipo-aspiration les plus appréciées par les patients et les chirurgiens outre-atlantique.

L’appareil qui rencontre le plus vif intérêt est le Vaser-Lipo. De par son expérience, le Docteur Jacques Ohana, Chirurgien Plasticien, s’est vu confier en France la première machine de cette nouvelle génération.

Le Docteur Jacques Ohana vous propose dans cet article un carnet pratique du VaserLipo.
Nous avons cherché en savoir plus et nous lui avons posé quelques questions :

Quel regard portez-vous sur la lipo-aspiration « classique » ?

J’ai eu la chance de connaître l’épopée de cette technique. J’ai été reçu confraternellement et chaleureusement par son génial inventeur Yves Gérard Illouz qui m’a initié aux subtilités de ce qui est apparu dans les années 80 comme une véritable révolution. Je l’ai vu parcourir le monde et participer à un nombre incalculable de congrès pour apporter à toute une génération de plasticiens cet instrument nouveau qui allait vite devenir indispensable à chacun.

Incrédules et sceptiques, les plus grands chirurgiens se sont vite rendu compte de cet apport considérable qui allait bouleverser l’ensemble des techniques de la chirurgie esthétique. C’était l’époque de la conquête où il dispensait avec générosité tout son savoir.

A l’aide d’une canule et d’un aspirateur, il est devenu possible de corriger de façon radicale et définitive les amas graisseux localisés modifiant ainsi une silhouette avec pratiquement pas de cicatrices.

Je mesure la chance que j’ai eue d’être pris en considération et en amitié par Yves Gérard Illouz qui m’a fait participé à nombre de ses travaux et publications.

blog3_vaserlipo photo12.docx
blog3_vaserlipo photo32.docx

blog3_vaserlipo photo22.docx

Qu’en est-il des ultra-sons ?

Dans les années 90, un chirurgien italien, le Dr Michele Zocchi, présente un concept différent pour le traitement de ces amas graisseux localisés. Il s’agit de l’utilisation des ultrasons à l’aide d’une sonde introduite par une petite incision. L’idée de départ était de liquéfier la graisse (émulsification) et par diverses manipulations, de faire sortir cette « huile ». Cette technique prétendait remplacer la lipo-aspiration. Rapidement cependant, on s’aperçut de ses limites et elle fut délaissée.

Dans un second temps, il fut proposé d’associer ces deux techniques et c’est ce qui est à l’origine de la Lipo-aspiration Assistée aux Ultrasons ou UAL. Les ultrasons, utilisés en début d’intervention, permettaient d’assouplir le tissu graisseux, facilitant ainsi le geste de lipo-aspiration.

Pourquoi cette technique fut-elle abandonnée ?

« Abandonnée » n’est pas le mot juste. Je dirais plutôt délaissé et utilisée par un nombre restreint de chirurgiens. En effet, la première machine qui produisait les ultrasons et les sondes de première génération étaient peu maniables, nécessitaient beaucoup d’expérience et de délicatesse pour éviter certaines complications. De nombreux cas de brûlures de la peau ont été décrits liés à un mauvais usage de l’appareil et ont vite décrédibilisé cette technique, au point que les avantages sont passés au second plan.

Quels sont les éléments qui ont permis son retour en grâce ?

Fort heureusement, certains chirurgiens ont continué à décrire les avantages de cette technique et des laboratoires se sont impliqués dans la fabrication d’un nouvel appareil.

Les machines de deuxième génération présentaient des avantages incontestables : les sondes étaient plus fines, l’énergie délivrée plus faible et mieux contrôlée, ce qui assurait une maniabilité plus facile et plus fiable.

L’actuelle troisième génération délivre une énergie en mode continu, mais également selon un mode fractionné ce qui apporte une sécurité supplémentaire.

Les progrès technologiques en matière d’ultra-sons présentent de grandes similitudes avec celles observées pour les laser CO2, devenu plus maniable, mois agressif et « fraxellisé » (laser largement utilisé en médecine esthétique pour le traitement des rides et améliorer la tonicité cutanée du visage).

Quels sont les avantages de la UAL ?

Ils sont nombreux et maintenant bien codifiés :

  • L’intervention de lipo-aspiration est grandement facilitée par l’utilisation préalable d’ultrasons qui, par l’émulsification initiale de la graisse qu’ils réalisent, permet un geste plus délicat, plus précis et plus efficace.
  • Le tissu adipeux est en général de consistance molle, souple et peu résistant. Mais dans certains cas, et sur certaines régions du corps, il est de consistance plus ferme, fibreux, difficile à mobiliser et résiste en partie à une lipo-aspiration simple.
    Les ultrasons sont alors particulièrement bienvenus pour assouplir préalablement cette région liquéfiée et en permettre l’aspiration simple complète et moins traumatisante.
  • Il en est de même des cas de lipo-aspiration dite « secondaire », c’est-à-dire de patients ayant déjà subi une intervention préalable et chez qui la graisse est devenue fibreuse, cicatricielle, difficile à traiter, et jusque là récalcitrante aux techniques classiques.
  • D’autre part, et ce n’est pas le moindre de ses avantages, l’UAL permet une lipo-aspiration plus superficielle et donc un affinement plus important des tissus avec de ce fait un résultat plus plus important est plus harmonieux.
  •  Enfin, il semble que les suites opératoires soient plus simples, les ecchymoses et hématomes étant observés de façon moins importante.

blog3_vaserlipo photo52.docx

blog3_vaserlipo photo422.docx

Quels sont les machines actuellement disponibles ?

Différents laboratoires commercialisent des machines comparables. Celle que nous utilisons a l’avantage de réunir sur un même module, toutes les subtilités modernes de cette technologie mais également de comporter dans la même machine à la fois un infiltrateur qui ramollit les tissus, un appareil à ultrasons des plus modernes, et un appareil de lipo-aspiration. Il s’agit du Vaser-lipo qui connait un très grand succès outre-Atlantique et commence à se développer en Europe.

Quelles sont les perspectives de cette technique.

Il s’agit certainement d’une technique appelée à se développer considérablement. C’est la version moderne de la lipo-aspiration et je sais que Yves-Gérard Illouz aurait été ravi de l’apprécier.

La finesse du geste et l’efficacité du résultat permettent d’aller au-delà de la simple extraction du tissu graisseux. Nous abordons précisément ce que l’on peut appeler la liposculpture. C’est-à-dire le remodelage des formes et des reliefs. C’est le cas en particulier de la région pectorale et de la région abdominale qu’il est possible de traiter de telle façon qu’on puisse mettre en évidence le relief musculaire sous-jacent.

Cette technique peut également améliorer d’autres types d’interventions dont elle peut faciliter la réalisation et optimiser le résultat, comme par exemple le lifting cervico-facial ou la plastie abdominale.

Voilà qui nous ouvre des perspectives fort intéressantes et améliore encore les possibilités techniques et les résultats que nous pouvons mettre à la disposition de nos patients.

Pas de commentaire

Poster un commentaire