DR JACQUES OHANA

Pourquoi et comment se forment les rides ?

Pourquoi et comment se forment les rides ?

On dit qu’elles sont les sillons creusés par la vie. Elles raconteraient nos rires, nos soucis, nos larmes, nos peurs et notre sérénité. Mais leur apparition a aussi des causes physiologiques, elle correspond à une diminution localisée de l’épaisseur de la peau. Leur profondeur est liée à une atrophie des tissus qui s’installe avec le vieillissement. Les rides d’expression apparaissent progressivement sur le visage, autour des yeux, des lèvres ou sur le font. Elles sont dues aux mimiques répétées qui agissent sur les muscles peauciers. D’autres rides très fines parcheminent le visage, lorsque la peau a dépassé son capital soleil et qu’elle continue d’être exposée longtemps et souvent.

Enfin, les plis d’affaissement qui altèrent l’ovale du visage apparaissent au niveau du menton, des bajoues et des paupières. Tout cela est un processus normal, car la peau perd son élasticité, se détend et « tombe » avec le temps. C’est ce que l’on appelle la ptose qui, elle, ne se corrige qu’avec la chirurgie esthétique, par un lifting partiel ou total. On peut agir sur tous ces facteurs, on peut retarder l’apparition des rides. Cette prévention s’avère efficace quand elle est basée sur une bonne hygiène de vie et un entretien régulier de la peau. On ne dira jamais assez que le soleil est très important pour la vie, mais nocif pour une peau non protégée. De la même façon, les effets du tabac sont incontestablement nuisibles. Ils perturbent l’oxygénation des tissus, la circulation sanguine ; ils ternissent la peau et les cheveux.

Outre ces facteurs directement responsables de l’apparition des rides, il est important de considérer que le mode de vie a des incidences. Une alimentation équilibrée évitera un changement de poids trop fréquent et déstabilisant pour le métabolisme. La peau doit être hydratée par une absorption d’un litre et demi d’eau par jour, et par des produits cosmétiques nettoyants et traitants. Il faudrait supprimer les boissons alcoolisées, pratiquer des sports de plein air et éviter le surmenage.

Il faudrait dormir d’un bon sommeil réparateur chaque nuit. La peau, l’organisme tout entier doivent être ménagés, soignés jour après jour pour résister aux coups de griffes du temps. Les rides étant le reflet de notre vie, autant la ménager et se ménager soi-même. Autant profiter aussi de toutes les techniques proposées par la chirurgie esthétique qui naturelles, légères ou radicales améliorent considérablement l’apparence d’un visage dont l’éclat est plus ou moins terni par l’apparition des ridules et des rides.

Nous utilisons souvent les injections de collagène pour combler les rides. Quant aux lèvres qui deviennent plus fines avec l’âge, et la bouche qui paraît moins pulpeuse, nous pouvons en rectifier la courbe et l’épaisseur en injectant du collagène bovin purifié. Ce produit existe sous différentes formes (Zyderm 1, Zyderm 2 ou Zyplast), mais un test préalable doit toujours être effectué, au niveau du bras, pour éliminer tout risque d’allergie.

En l’absence de contre-indication, le produit est injecté par une simple piqûre dans le derme superficiel. Il s’ensuit une phase d’œdème ou de rougeur qui dure vingt-quatre heures. L’effet du collagène subsiste en fonction de sa localisation, quelques mois ou un an au bout desquels le geste peut être répété.

Le contour des lèvres est l’une des indications les plus fréquentes de ce procédé avec le comblement des rides du sillon naso-génien. Il est évident qu’en agissant chirurgicalement sur les muscles responsables des rides, nous obtenons un résultat efficace et satisfaisant pour plusieurs années. Ainsi peut-on procéder à un lifting frontal pour les rides du front et les rides inter-sourcilières.

Au cours d’un lifting cervico-facial ou temporal, nous allons atténuer les « pattes-d’oie » en retendant le muscle orbiculaire des paupières. Dans ce domaine, une nouvelle approche est possible par l’endoscopie et le laser, qui suppose pour la première une incision cutanée limitée, et pas d’incision du tout pour le second. Mais toutes ces techniques chimiques, mécaniques ou chirurgicales peuvent être, selon les cas, associées pour de meilleurs résultats.

Pas de commentaire

Poster un commentaire