DR JACQUES OHANA
La chirurgie esthétique pour l’augmentation des mollets permet d’augmenter le volume des jambes trop fines

Chirurgie des mollets

‘‘La chirurgie des mollets permet d’affiner les jambes ou à l’inverse d’augmenter le volume des mollets trop fins.’’

La chirurgie esthétique pour l’augmentation des mollets permet d’augmenter le volume des jambes trop fines

A l’origine développée pour traiter l’amyotrophie liée à certaines affections (poliomyélite), la chirurgie des mollets permet de corriger le volume insuffisamment développé de la jambe permettant d’obtenir un galbe harmonieux et équilibré.

Plusieurs techniques de chirurgie esthétique peuvent être proposées :
– le lipofilling : des injections de graisse autologue dans les mollets
– le Macrolane : des injections d’acide hyaluronique très réticulé
– les prothèses de mollets : en silicone souple ou en gel

Prendre rendez-vous

‘‘Le lipofilling du mollet permet d’augmenter le relief du mollet et d’harmoniser le rapport du mollet avec la cuisse et la cheville.’’

Docteur Jacques Ohana, chirurgien esthétique et plastique à Paris

Prendre rendez-vous

Nous contacter
du lundi au samedi :

01 40 69 47 57

I . Présentation

Les prothèses de mollet

La technique la plus fréquemment utilisée et la plus efficace, consiste en la mise en place d’un implant prothétique le long du muscle du mollet. Ces implants sont en général constitués de silicone souple mais ferme et différentes tailles existent pour répondre à chaque morphologie.

II . Avantages

Prothèses vs lipofilling du mollet

  • Les implants permettent d’obtenir un résultat définitif et d’augmenter significativement le relief du mollet. L’inconvénient principal de la technique est la présence de cicatrice sur la jambe, les suites opératoires sont également plus longues et délicates que dans le cadre d’un lipofilling.
  • Le remplissage du mollet par lipofilling permet d’obtenir un effet volumateur grâce aux injections de graisse autologue. Les cellules graisseuses sont prélevées sur le patient au niveau de l’abdomen ou d’une zone graisseuse du corps, puis elles sont réinjectées à l’aide de canule dans le mollet. Il n’y a donc aucun risque de rejet, contrairement à la prothèse. Toutefois le résultat est plus éphémère : le volume de graisse injectée peut diminuer en fonction des variations de poids du patient. L’effet volumateur est généralement moindre que dans le cas de la pose d’un implant dans le mollet.
  • Enfin, le comblement par Macrolane permet de remplir le mollet avec une sorte d’acide hyaluronique dense. Le risque d’allergie est minime, les suites opératoires sont simples et sans cicatrices. Toutefois, le résultat est éphémère et ne dure que quelques années.
III . Consultation

L’opération est-elle nécessaire ?

La première consultation va permettre au chirurgien esthétique d’analyser les structures anatomiques de la jambe et d’évaluer le réel besoin du patient à pratiquer une chirurgie plastique du mollet.

Le choix de la technique – lipofilling, Macrolane ou implants – sera défini en fonction des indications du patient. Par exemple, sur un patient trop mince, il sera très difficile d’effectuer un lipofilling puisque par définition il ne présentera pas assez de graisse à prélever pour remplir ensuite le mollet.

IV . Indications

Qui peut être candidat au lipofilling du mollet ?

Toutes les personnes présentant une atrophie ou une insuffisance de volume au niveau du mollet peuvent avoir recours à cette chirurgie esthétique.

La chirurgie plastique et réparatrice de cette zone du corps convient aux personnes atteintes de :
– la maladie de Charcot
– la poliomyélite
– le pied-bot
– une paralysie des membres inférieurs ayant provoquée une atrophie des muscles de la jambe

V . Préparation

Avant la chirurgie du mollet

Il n’y a aucune contre-indication particulière à prendre en compte dans les semaines qui précède l’opération. Toutefois, le chirurgien indiquera un ensemble de contraintes à respecter :
– la visite obligatoire de l’anesthésiste et la remise d’un bilan sanguin
– une prise de connaissance approfondie de l’acte chirurgical et la signature d’un consentement éclairé
– la nécessité d’être à jeun au moins 12H avant l’intervention

VI . Intervention

Comment se déroule l’opération ?

  • La pose d’implants dans les mollets

L’intervention ne dure guère plus d’une heure, sous anesthésie locale ou générale. Des incisions sont faites dans un pli naturel situé à l’arrière du genou. Une loge est créée, destinée à contenir et à positionner l’implant. Une attention particulière est portée sur la symétrie des implants.

  • Le lipofilling du mollet

Le lipofilling permet d’améliorer la définition musculaire des mollets. Des tissus graisseux sont prélevés dans une partie du corps (cuisses ou abdomen généralement) puis sont greffés sur le mollet à l’aide de micro canule.
La graisse est injectée sous la peau. Cette technique permet de redessiner les muscles jumeaux de la face interne et de la face externe de la jambe.
La cheville peut également être augmentée en volume pour une meilleure harmonie avec le reste de la jambe.

VII . Post-Opération

Douleurs et précautions à prendre après l’intervention

  • Des pansements simples sont effectués au niveau des incisions cutanées qui ont permis la pose des prothèses. Le port d’un panty ou bas de contention est indiqué pour maintenir la prothèse dans une position adéquate.
  • Il existe une douleur et un œdème postopératoire qui durent en moyenne 2 semaines.
  • La cicatrice visible ne fait que 4 ou 5 cm de long, elle est dissimulée à l’arrière du genou dans le pli naturel (creux poplité). Bien suturé, l’endroit de l’incision ne sera pratiquement plus visible après quelques années de cicatrisation.
  • Il est préférable de prévoir une convalescence d’une à deux semaines ou la marche et les déplacements seront inconfortables.
  • La reprise d’une activité sportive intense ne se fait qu’après 3 mois.
VIII . Résultat

Un mollet élégant au galbe naturel

Qu’il s’agisse d’un effet volumateur par lipofilling, Macrolane ou prothèses, ou d’une diminution de volume par lipoaspiration, le résultat est extrêmement naturel.

Avec les implants, le résultat définitif ne sera observer qu’à partir du 3ème mois. Le risque de rejet est écarté à travers plusieurs phases de contrôles post opératoires avec votre chirurgien esthétique au cours des 3 années qui suivent l’intervention.

IX . Conclusion

Une chirurgie plastique et réparatrice efficace

Les complications post opératoires ne sont pas courantes et la pose d’une prothèse de mollet engage rarement un résultat insatisfaisant. Le cas échéant, rien n’empêche le patient de faire retirer ses prothèses de mollet. Les implants sont très discrets et confèrent un résultat naturel et indécelable, à la vue comme au toucher.